Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 16:34
Alors que la situation démographique devrait amener en toute logique au plein-emploi dans quelques années, le gouvernement veut instituer des primes au départ aux fonctionnaires les plus performants (ce sont eux qui devraient logiquement trouver leur place ailleurs).

Alors que les entreprises ne veulent pas embaucher des seniors, le gouvernement veut éloigner l’âge de départ en retraite.

Alors que la RGPP au Canada commence à montrer tous ses effets néfastes (infrastructures non entretenues, éloignement des services, inflation des prix des services…) de même que les réformes en Grande-Bretagne, aux USA… le gouvernement veut imposer une vision idéologique de moins d’état et plus d’agences payantes.

Alors que les USA, la Grande-Bretagne, l’Espagne… comprennent l’erreur de leur enlisement en Afghanistan et en Irak, le gouvernement veut s’inscrire dans un cadre contraint de « défense agressive » pratiquée par l’OTAN.

Alors que la crise financière montre le manque d’investissements dans l’avenir (recherche et infrastructures), le gouvernement fait 15 milliards de cadeaux à la spéculation.

Alors que l’inflation énergétique et alimentaire commencent à créer des tensions sociales importantes , le gouvernement supprime entre 7 et 30 milliards d’euros de soutiens à l’autonomie des personnes…

Avec ces mesures qui vont à l’inverse de toute logique, quel sera le visage de la France dans 5 ans ? Y aura-t-il encore un Etat digne de ce nom ?
Ils disent que la France est en retard sur les autres alors que tous les événements montrent que les français ont eu raison ces 30 dernières années. Nous n’avons pas vécu le faste d’une spéculation sans déontologie qui a destructuré de nombreux Etats qui se croient encore riches. De bling-bling donneurs de leçons, ils deviennent mendiants des banques centrales qui se sentent obligées de défendre ces imprudents qu’ils ont (mal) conseillé si longtemps.

Non nous n’avons pas d’obligation urgente de « réformer ». Il y a des solutions, il y a des choix.
Moderniser est une évidence, tout casser est une absurdité.
Où est la croissance si celle-ci ne permet même pas de financer ce qui l’était avant? Comment peut-on trouver 15 milliards de cadeaux fiscaux et dire que les caisses sont vides ? Comment peuvent-ils affirmer que les retraites sont déficitaires quand ils exonèrent 35 milliards d’euros par an de cotisation ?

La question n’est pas de réformer mais de progresser ou de régresser. Le gouvernement a un projet de contre-réforme. Toutes ses propositions ramènent la France en arrière. Il ne s’agit pas d’une révolution mais d’un demi-tour.

Quel que soit le parti, quelle que soit la philosophie, tout le monde doit s’y opposer avant qu’il ne soit trop tard ! Demandons à l’UMP d’avoir un sursaut républicain et de renier un gouvernement qui renie leurs racines gaullistes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT - dans Politique
commenter cet article

commentaires