Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 14:16

Sarkozy, secrétaire national de l'UMP, parti qui a proné l'ultra-libéralisme, le désengagement de l'Etat, la baisse des impôts, l'arrêt des dépenses publiques au prétexte que nos enfants auraient à payer nos dettes, ... propose encore une fois d'emprunter pour créer un fond souverain, de diminuer les recettes de l'état et plus exactement des collectivités locales, pour garantir la solvabilité des entreprises.

Dans l'histoire, c'est encore le citoyen, celui qui paie la TVA et travaille pour produire son pouvoir d'achat, dont ses cotisations sociales qui paient sa santé, ses périodes d'inactivité et ses retraites, qui va payer pour soutenir l'économie.

Pire, pour garder sa popularité, Sarkozy promet de ne pas faire payer les acteurs présents ce qui aura pour conséquence évidente (malgré l'illusion provoquée par les ventes massives d'actifs de l'Etat) de creuser les dettes que nos enfants auront à payer un jour.

Cet homme va nous mettre sur la paille et entre temps il aura vendu tous les biens accumulés par nos ancêtres et engagé nos biens et ceux de nos enfants pendant longtemps !

Investir dans l'économie, oui mais directement et en biens sociaux !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT - dans Economie
commenter cet article

commentaires