Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 14:06

On a beaucoup parlé de dumping voire de dumping social mais jamais de dumping environnemental. L'empreinte écologique a démontré que l'on puisait trop dans nos réserves terrestres sans que cela ne provoque une forte augmentation des prix.


Pourtant cette notion est essentielle pour comprendre la crise actuelle.


Qu'est-ce que le dumping?

C'est la vente d'un produit à un prix inférieur à ce qui est soutenable à long terme.

A court terme, une entreprise peut acquérir des marchés en baissant son prix sous le prix de production. Mais il s'agit d'un prix d'appel qui devra être d'autant plus relevé qu'il faudra apurer les dettes accumulées pendant la période de dumping.


Le dumping social consiste à porter la baisse sur la rémunération des travailleurs. Sans le savoir, les travailleurs acceptant (par contrainte de pauvreté) un travail sous-rémunéré et aux conditions désastreuses pour la santé acquièrent une part sur le marché de l'emploi en faisant du dumping. Il est évident qu'ils ne sont pas responsables de ce dumping de la même manière que les pays émergents ne l'étaient pas quand il fallait trouver leur place face aux géants occidentaux. C'est la pression de la vie qui les oblige à faire ces choix. Seuls un soutien public et l'établissement de règles permettent de sortir de cette situation.


Le procédé est le même pour le dumping environnemental. Les ressources sont vendues à un prix bien inférieur à ce qu'il devrait car ce prix réel serait inacceptable pour beaucoup. Mais du coup, on ponctionne trop.

Les idées de relance vont dans ce sens : le dumping est supprimé par l'OMC, le dumping social est déjà très fort, mais c'est le dumping environnemental qui va être amplifié. Pourquoi? Parce que ce sont les générations futures qui le paieront. Les conséquences à long terme sont incertaines. Alors pour relancer la croissance, on refuse de payer le prix soutenable, celui permettant d'équilibrer raisonnablement le marché.


La solution? Comme d'habitude, il s'agit de ne pas supprimer le marché mais de le corriger. Contrairement à ce que véhiculent les idéologues libéraux, même leurs théoriciens ont montré les limites d'un marché totalement libre et cherchent à en corriger les défaillances en permanence. Pourquoi une loi anti-trust, par exemple, si le marché était si magique?

Ils doit donc être possible de leur faire comprendre qu'augmenter les normes environnementales, taxer les produits déraisonnablement consommateurs de ressources et même destructeurs de ressources par la pollution, ... sont des mesures nécessaires pour faire durablement fonctionner le marché.


Ceci suppose de moins produire et de consommer mieux. Le combat contre le dumping social est consubstantiel de cette logique. En effet, il est impossible de consommer mieux et suffisamment si le pouvoir d'achat des produits les plus importants n'est pas suffisant. Il faut donc augmenter la rémunération de base au détriment des revenus les plus élevés (sinon il y a inflation et la situation est la même, la structure de pouvoir d'achat définissant les choix de consommation plus que les quantités monétaires la caractérisant).

La logique de dire que l'on doit diminuer les salaires et les coûts des matières premières pour permettre un profit et une production doit disparaître : si les salaires ne sont pas assez élevés ainsi que les prix des matières premières, c'est que le profit tiré d'une production est une forme de dumping non soutenable à long terme.


C'est toute la logique de ce qui s'est passé ces derniers temps et explique la crise actuelle. Les solutions visant à réduire le coût d'une voiture, par exemple, ne feront qu'amplifier le problème.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT - dans Développement durable
commenter cet article

commentaires