Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 15:43
Quel retournement dans les discours ! Le président de la droite décomplexée, de la rupture avec la France de la résistance, de la dérégulation et de la destruction des services publics, des services sociaux, fait un discours pédagogique comme s'il avait eu raison de tout temps, comme s'il était le représentant de la France de nos pères. Son discours est forcément applaudi car il correspond à des principes qui ont fait la France. Son action est malheureusement la destruction de ces mêmes principes. Il entretient encore une fois la confusion politique. Il fait croire à un positionnement consensuel et appel au rassemblement quand il propose en parallèle de faire travailler pendant les congés maladie, d'augmenter l'âge légal de la retraite quand les pensions sont trop petites et le chômage des jeunes explose. On voit bien d'ailleurs qu'encore une fois, il mélange productivisme et valeurs écologiques. Il ne peut sortir totalement de ses schémas qui l'ont mené à faciliter les heures supplémentaires qui sont la cause de dizaines de milliers de chômeurs. La partie sur l'égalité et l'égalitarisme montre qu'il reste fondamentalement sur son créneau de concurrence entre salariés alors qu'il vient de dire que le système français (égalitariste) avait été un amortisseur efficace contre la crise. Quand il parle de chômage, il met gauche et droite dans le même sac. Pourtant, le gouvernement Jospin qui a eu à subir 3 crises mondiales a réussi à réduire le chômage du tiers. La droite n'a réussi une baisse modérée du chômage qu'en période de croissance forte avec une démographie et des règles de temps de travail facilitant les départs et les arrivées. Il se demande quoi faire ? Qu'il redonne le pouvoir à ceux qui ont été compétents ! Qu'il dissolve l'Assemblée et appelle à voter socialiste ! Il parle de déficit, alors qu'il a réduit tellement les impôts des riches que le TEPA double le coût de la crise à l'Etat. Il ne veut toujours pas augmenter l'impôt car il reste sur des principes idéologiques qu'il a condamné en début de discours... Bref, M. SARKOZY n'a pas changé. Il reste complètement schizophrène entre un discours de principe défendant ce que la France a de mieux, et dans une action annoncée complètement contradictoire avec ces mêmes principes. L'erreur fondamentale de la droite reste au pouvoir. La crise ne sera au mieux que repoussée, mais elle restera profonde et laissera un nombre considérable de personne sur le bord de la route. En fait, le meilleur service que ce président aurait à rendre à la France serait de laisser sa place à quelqu'un qui veuille réellement soutenir les principes de la France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT - dans Politique
commenter cet article

commentaires