Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 15:36

M. STERDIYNIAK, Directeur du département économie de la mondialisation de l'OFCE (certainement un affreux gauchiste comploteur...), dénonce dans une interview parue dans Capital.fr (une presse marxiste comme chacun sait) la contre-réforme des retraites.

http://www.capital.fr/retraite/interviews/la-reforme-des-retraites-risque-d-entrainer-une-forte-augmentation-du-taux-de-chomage-512514


Ses arguments sont purement économiques. Ainsi, il ne dénonce pas le chiffrage mais le scénario : chômage diminué de moitié alors que la contre-réforme augmente de 5% la population en recherche d'emploi.

Il explique alors qu'il faudrait une croissance de 2,8%/an pendant 10 ans. Outre le fait que les écologistes devraient manger leur chapeau (et notre Terre souffrir beaucoup), ce taux paraît totalement irréaliste au vu des mauvais résultats de la France en général et de la droite en particulier.

Pour confirmer cette dernière assertion de votre obligé, M. STERDYNIAK indique que ce n'est pas en lançant une politique de rigueur que l'on pourra atteindre ce résultat !


Plus encore, il indique que ce chômage touchera en particulier les plus de 58 ans et les jeunes par effet d'éviction (les mesures pour garder les seniors au travail empêcheront l'insertion des jeunes sur le marché du travail).


Au niveau des comptes, la baisse potentielle des dépenses de retraites se reportera par une augmentation des dépenses de l'assurance chômage qui ne pourront, dès lors, financer les retraites malgré les espérances du gouvernement.


Mais ce n'est pas tout : le projet du gouvernement fera mécaniquement baisser les pensions de tous ceux ayant eu des carrières courtes et morcelées (femmes, périodes de chômage, ...) et les mesures de pénibilité qui touchent plus de 100000 salariés par an en Grande-Bretagne ou dans les pays scandinaves ne toucheraient que 10000 personnes en France.


Conclusion : cette contre-réforme est inefficace pour supprimer le déficit tout en aggravant les problèmes de chômage et tout ce qui va avec (inégalités, insécurités, fractures sociales et générationnelles, ...).

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT - dans Retraites
commenter cet article

commentaires

valentini 25/03/2011 10:21


Après la retraite, la retraite?


Voyage à dos de chameau mathématique

Ces temps-ci, il est beaucoup question de saucisses,
d'eau qui fuit et de problèmes d'identité.
La Vérité obsédée par la nudité
ou comment sauver la Vertu du bain du vice?

(lire la suite sur instants-fugaces.net)


Roger 12/10/2010 21:30


C'est un peu léger comme article je trouve...
Pas de chiffres, pas vraiment de raisonnement logiques, peu de sources ...


Thomas PETIT 12/10/2010 22:01



L'article de Capital ou le mien?


Celui de Capital est une interview et ne peut donc être étayé comme un article de fond.


Le mien ne fait que relater l'analyse de Sterdyniak même si je complète un peu sur le base des propositions du gouvernement.


Maintenant, l'idée n'était pas d'en faire un document d'analyse, ce que j'ai fait à d'autres endroits.