Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 14:42

Alors que la droite décomplexée de Sarkozy puis de Copé voulait syphoner le FN, nous voyons aujourd'hui un député de l'UDI trouver qu'Hitler n'avait pas été assez loin.

La lâcheté humaine se complaît dans la diversion du risque vers d'autres populations.

La droite n'a pas pris ses responsabilités quant à l'échec de son modèle économique et social et a reporté la faute que les "assistés", les étrangers, les roms.

Ils ont engagé une politique d'exclusion et de dénigrement d'une minorité pour la jeter en pâture, se permettant ainsi de ne pas répondre à d'autres questions.

 

Ce faisant, ils ont ouvert la boîte de Pandore que le front républicain cherchait à refermer depuis près de 20 ans.

Ce faisant, ils ont permis des jugements populistes violents et le retour d'idées que l'on croyait quasiment disparues.

 

Pendant la présidence Sarkozy, il était évident que la droite dérivait et se laisser entraîner vers des eaux plus que troubles.

Pendant ces 5 années, le centre droit et la droite républicaine avaient à faire un choix : cautionner cette politique ou la dénoncer en quittant le gouvernement et en s'éloignant de l'UMP.

Ce choix, ils ne l'on pas fait.

Ils ont préféré leur carrière à leurs idéaux et ont laissé ces idéaux se transformer pour mieux se justifier de la caution qu'ils apportaient.

 

Alors que nous entendions des propos inacceptables pour la société de la part de Jean-Marie Le Pen, alors que Marine Le Pen essaie vainement de masquer la réalité de son idéologie xénophobe et destructrice pour la France, alors que Claude Guéant et son président Sarkozy organisait une chasse aux étrangers et aux roms, le centre droit condamnait toujours la xénophobie. Nous avons pourtant aujourd'hui un centriste de droite, le député UDI BOURDOULEIX, qui semble (il dit que l'enregistrement est truqué) avoir dit qu'Hitler n'aurait pas assez tué de Roms.

 

Ces propos sont bien sur inacceptables pour toute personne respectant la vie humaine.

Mais au-delà, ils montrent que la peste brune s'est propagée de l'extrême droite jusqu'au centre droit.

 

Certes, les instances de l'UDI semblent vouloir trancher le membre infecté mais comment vouloir être sain tout en continuant à pratiquer des amitiés avec l'UMP qui tourne le dos au front républicain, se tournant de fait vers un triste extrêmisme qu'ils dénoncent de moins en moins fermement.

 

Les électeurs et responsables de droite vont devoir choisir rapidement s'ils continuent à suivre une pente dangereuse ou s'ils veulent retrouver leurs valeurs républicaines et humanistes.

Nous pouvons espérer qu'il ne faudra pas trop de Bourdouleix pour que la droite se ressaisisse sur cette question.

 

Mais la gauche aussi doit se poser des questions. Comment ne pas voir dans ces propos la conséquence aussi d'une politique similaire d'exclusion et de stigmatisation des Roms par un ministre d'un gouvernement de gauche?

Dans l'enregistrement, M. BOURDOULEIX commence par évoquer M. VALLS avant de lancer ses terribles propos .

Il serait temps que la gauche aussi se ressaisise et engage une politique d'accueil, une politique d'intégration, plutôt qu'une politique de répression. Nous aurions tous à y gagner et peut pourrions-nous ainsi faire reculer la peste brune.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT
commenter cet article

commentaires