Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 15:21

Attaques contre Bercy : ça suffit !

Réponse à Dominique SEUX

 

 

 

Le 18 avril 2011, Dominique SEUX, rédacteur en chef aux Echos et chroniqueur sur France Inter, indiquait sur les ondes que les suppressions d’emplois pouvaient aller plus loin à Bercy.

 

A entendre M. SEUX, encore une fois, les services publics les plus populaires comme la police ou l’éducation nationale devraient être préservés mais les services de Bercy devraient supporter les économies de l’Etat qui servent finalement à baisser l’ISF ou la TVA sur la restauration.

 

M. SEUX justifie son propos en comparant Bercy et les suppressions de postes de la sécurité sociale par l’informatisation. Il oublie d’expliquer que les cotisations sociales sont proportionnelles, payées par les employeurs et donc beaucoup plus faciles à collecter que des impôts à taux variables et mités par de multiples niches.

Ces mesures, qui touchent certaines catégories de la population ou secteurs d’activité, se sont d’ailleurs multipliées passant d’environ 400 à 700 en moins de 10 ans. Toutes ces niches sont autant de contrôles à effectuer et de contentieux potentiels.

 

De plus, Bercy, ce n’est pas que la fiscalité mais aussi le soutien à l’économie, la régulation de la concurrence, la sécurité des produits, la protection des frontières, la production des statistiques nationales… autant de missions complexifiées par la mondialisation.

Or, les effectifs de Bercy sont déjà passés de 175286 en 2003[1] à 142466 en 2011[2] soit une diminution de 20% en moins de 10 ans !

 

Dans les services, l’impact des réformes et des suppressions de postes sont lourdes et pèsent durement sur les conditions de travail et la qualité du service. Ainsi, les arrêts de travail ont augmenté de 40% entre 2002 et 2008[3] ! Les contrôles ne sont plus fait dans des conditions satisfaisantes et si le service apparent s’est amélioré (réponses au téléphone par exemple), le travail de fond est fortement dégradé.

 

Encore une fois s’agissant des économies à faire sur le budget de l’Etat, les fonctionnaires sont visés et en particulier les agents de Bercy : suppressions de postes, gel du point d’indice, … Les fonctionnaires ne sont pas la cause du déficit. Ils ne font que répondre aux besoins de la population définis par les représentants de l’Etat. La cause du déficit se trouve dans le manque de recettes, notamment avec la crise et toutes les exonérations fiscales !

 

En demandant l’arrêt des suppressions d’emplois, l’UNSA est réaliste et dénonce un double langage voulant faire croire à la possibilité d’améliorer la qualité avec moins de moyens[4]. Les citoyens devront faire des choix entre un service public de qualité OU des baisses d’impôts. Ils ne pourront avoir le beurre et l’argent du beurre.

Ce n’est pas la désinformation de journalistes comme M. SEUX qui permettront aux français de faire de bons choix !



[1] Bilan social 2007, en ETPT

[2] PLF 2011, en ETPT

[3] Bilans sociaux 2007 et 2009

[4] Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT - dans Société
commenter cet article

commentaires

medical billing 22/08/2014 09:00

With the help of organizations like Bercy the government can stabilize the economy of the country. I wonder why the government is not supporting them in this issue. The issues caused due to globalization can be minimized with the help of Bercy.

Thomas PETIT 27/08/2014 17:28

I do agree with u medical billing. The crisis showed us that collectiv expenditures were very good to stabilize the economy. My next article will be on this topic as the french prime minister said this afternoon that public expenditures had to be cut to save the country...