Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thomas PETIT
  • : Recherche et partage d'alternatives à une société en panne d'imagination sociale. La théorie doit mener à une pratique positive.
  • Contact

Profil

  • Thomas PETIT
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique.
Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col
  • Economiste de formation et de prédilection, j'ai touché à pas mal de petits boulots dans le privé et la fonction publique. Actuellement permanent syndical des ministères finances et économie pour améliorer les conditions de travail de mes col

Rechercher

12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 16:45

Le gouvernement demande de lourds efforts à toute la population ... enfin presque.

 

Le gouvernement nous dit que les caisses sont vides.

Résultat :

  • les fonctionnaires subissent le gel du point d'indice déjà depuis 2011,
  • ils doivent faire plus avec toujours moins de moyens humains et matériels,
  • les dotations aux collectivités locales sont diminuées impliquant la baisse des investissements locaux,
  • le SMIC n'a pas eu de coup de pouce,
  • les minimas sociaux sont constamment contestés,
  • la santé est de moins en moins gratuite...

 

Et pourtant, nous apprenons que dans la loi Macron votée au Sénat aujourd'hui 12 mai 2015, le gouvernement ne s'oppose pas aux mesures proposées en partie par lui et par la droite sur :

  • l'exonération de 4 points (passe de 16 à 12%) de cotisations sur les plans d'épargne pour la retraite collectifs (PERCO)
  • un abattement exceptionnel sur les plus-values si elles sont réinvesties dans un PEA-PME
  • une augmentation du crédit d'impôt sur l'ISF pour les investissements dans les PME passant de 45000 à 90000 euros (il faut un patrimoine de plus de 11 millions d'euros pour avoir besoin d'un tel crédit d'impôt...)
  • le passage du plafond Madelin de 10000 à 18000 euros donnant 8000 euros d'exonérations supplémentaires de cotisations sociales aux travailleurs non salariés
  • ...

 

Ces mesures ne profiteront qu'à une petite population qui n'est pas la moins bien lotie pour un résultat économique très improbable.

 

Encore une fois il y a 2 poids 2 mesures, la ceinture pour les uns les cadeaux pour les autres.

L'argument des caisses vides ne tient plus : si elles sont vides il faut les remplir avec ceux qui en ont les moyens, pas leur faire encore plus de cadeaux.

 

Ce matin, sur France Inter, la chronique économique évoquait une bulle financière pire que celle de 2007.

On nous dit qu'il n'y a pas assez pour financer les investissements publics mais quelques privés qui peuvent jouer en bourse risquent de créer une nouvelle crise majeure... parce qu'ils ont trop de liquidités !

 

Nous devons rapidement rééquilibrer l'économie en réaffectant ces liquidités pour mobiliser les ressources là où c'est utile (transition écologique, diminution de la pauvreté, ...) et pas dans une économie casino.

C'est possible en arrêtant les cadeaux à ceux qui n'en ont pas besoin et en redonnant les moyens à la majorité de faire des choix de vie en cohérence avec les besoins de la société.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas PETIT
commenter cet article

commentaires